Strikt Minimum

Abou Mehdi

Je vote (2)

A propos de Abou Mehdi

Pour Abou Mehdi, le savoir, la connaissance et la foi sont des armes. Personnage hautement charismatique, il incarne avec éloquence cette tendance du rap inspirée par l'amour, la justice, la paix et la liberté pour tous.
A travers sa musique, Abou Mehdi exprime de fortes convictions philosophiques et sociales. Investi d'une mission, il s'inspire de l'enseignement du Coran pour s'opposer au rap violent, aux clichés "sexe, drogue, argent et délinquence". Dénonçant l'injustice dans le monde, de l'indépendance du Congo, à la dette du tiers monde, il évoque les grandes figures historiques comme Malcolm X, Martin Luther King, Abou Jamal, Lumumba et Ghandi. Il n'hésite pas à aborder le thème mystique du plus grand des combats, celui qu'on mène à l'intérieur de soi.

Discographie
En 2003, dans la région de Charleroi, il fonde un collectif militant: Nomade-Hür. "Hür" signifie "libre" ou "indépendant" en arabe classique. Abou Mehdi s'entoure de Bantu Abbas, KLM, Messbass, Général Rhadam, CrésusBrodux... Son objectif est de proposer un rap sensé et sans insultes.
En 2004, Nomade Hür compte de nouvelles recrues comme Luther, Alibih, ATSK, et sort une première démo de 12 titres : la compilation "Parole Sage". On y retrouve l'ensemble du collectif ainsi que quelques proches dont Mike D et le groupe Noctiluk.
En Août 2005, Abou Mehdi sort un EP ambitieux, "La voie de l'éloquence", première réalisation officielle du Nomade Hür concept. 2 clips veront le jour : Je suis et Intifada. Le groupe est ainsi invité à participer à de nombreuses scènes partout en Belgique.
En 2006, il nous revient au côté de Messbass pour un projet commun, le street cd "Etat des lieux" et avec un street cd intitulé "L'homme du Congo", regroupant ses morceaux de la compilation "Parole Sage", de "La voie de l'éloquence" ainsi que 3 inédits. Il fît aussi une brève apparition dans le film "Juju Factory" de Balufu Bakupa-Kanyinda. C'est à cette période que le Nomade Hür devient Karbala Hür concept et qu'en 2008, il fonde son propre label qu'il dirige entièrement, Panthère Noire Records.
En 2009, première sortie sous le label, un street cd intitulé "Liberté d'expression" réalisé au Tombstone Labor avec l'aide de dj Stone O..
En 2011, il participe à la compilation "Colis piègé 4" et nous revient avec une mixtape intitulée "Live in the hood" et crée la polémique dans les différentes presses du pays avec son clip "Ca pue la rue".
Histoire à suivre...

Tous les contenus de Abou Mehdi