Les poignées de punchlines – première partie de 1 à 15

Les poignées de punchlines – première partie de 1 à 15 Posté le 10 septembre 2014 par Mosko. Cet article a été vu par 2213 personnes.

On ne présente plus DéparOne, activiste numéro uno du rap belge. L’homme est connu pour ses concepts vidéos/freestyles au sigle du « Give Me Five » et sa propension à soutenir le hip hop du plat pays à bout de bras. Attardons-nous aujourd’hui sur ses fameuses poignées de punchlines. Ouvrez grand les mains, et applaudissez !

1ère partie : poignées de 1 à 15

17 avril 2013, DéparOne lance son nouveau concept « Les poignées de punchlines ». Né de l’imagination sans limite du plus célèbre conducteur de la Stib du royaume. Le principe est simple mais rudement efficace. L’activiste bruxellois demande à ses suiveurs de balancer en commentaire de ses statuts n’importe quels mots leur venant en tête. Après une sélection de 20 mots, un MC désigné au préalable aura à composer un freestyle (son et vidéo) incluant toute la sélection de palabres, en veillant bien à n’en omettre aucun. Le concept est simple mais va très vite remporter un succès spectaculaire et s’exporter aux quatre coins de l’Europe, voire même dépasser les frontières du Vieux Continent…

Le premier rappeur à s’essayer à l’exercice est le jeune Swatt’s de Tournai. 14 ans, 140 000 vues et un premier coup de mic qui va donner une impulsion ravageuse au phénomène des poignées. Il va d’ailleurs continuer sur sa lancée et ponctuera également la deuxième poignée de son flow caverneux et plein de sens. Fidèle à sa réputation d’activiste à plein temps, DeparOne laisse un autre jeune MC se frotter au défi pour la troisième vidéo, il s’agit de Semji. Le style mêlant accélérations maîtrisées et flow syncopé du prodige namurois séduit rapidement la toile. La machine est à ce moment définitivement lancée.

La quatrième vidéo amorce un glissement géographique de taille, rendez-vous à Grenoble où le MC français Jeff Le Nerf décapite l’instru de sa poigne de fer et devient le premier hexagonal à kicker une poignée. On revient ensuite à la capitale belge pour la 5e où l’on retrouve l’un des piliers du hip hop bruxellois B-Lel. Flow engagé, lyrics dévastateurs, l’homme met une claque à 5 doigts au public hiphopéen.

On se dirige ensuite vers la ville lumière pour une poignée en HD, Hugo Délire et sa verve flegmatique enchaînent la 6e poignée de punchlines. Tout en lignes chaloupées, le bonhomme distille ses rimes à coup de fricadelles avec un humour et un phrasé détonants. LeBoy Kris’B et sa vibe old school reprennent le mic pour le 7e freestyle. Instru à l’ancienne, flow impeccable, Bruxelles reprend le haut du pavé avant de céder sa place au bastion des financiers chocolatiers. Sentin’L participe à la 8e poignée pour représenter Genève et la Suisse. DeparOne marque ainsi un grand coup, après la Belgique et la France, il ouvre ses poignées au rap Suisse, un bel exemple d’ouverture sans frontières !

On retourne à Bruxelles pour la 9e avec Brams, membre du collectif Samesame. Celui-ci nous propose une savoureuse composition à base de mots collectés sur le thème des dessins animés. Le public ne s’y trompe pas, de Naruto à Futurama, le MC nous balance ses lyrics sur une prod à la boucle enivrante. On reste sur Bx pour le 10e épisode, Depar fait la part belle à la nouvelle génération et met au défi Panik (Hypeswag) pour une poignée tout en multi syllabiques. Le jeune MC bruxellois est là où on l’attend, son flow fait mouche et convainc l’assistance avec élégance.

On reprend ensuite le chemin des montagnes pour retrouver Génève et le fameux Neka. L’acolyte de 10vers nous livre sa poignée sur une instru hypnotisante à coup de punchlines rocailleuses. La douzième poignée ne reviendra pas à la Belgique puisque c’est Sear Lui-Même qui décoche la douzième flèche. Le parisien, qu’on ne présente plus, réussit comme à son habitude à mêler fond, forme et flow sur un même beat de luxe. Paris justifie son statut de capitale avant que RKarlos ne reprenne le micro pour la 13e poignée et relancer Bruxelles sur la carte du Hip Hop.

Le 14e épisode voit l’avènement d’une MC au féminin sur la route des poignées. Pand’or signe jusqu’à présent l’une des poignées les plus percutante de la série. L’acolyte de Sear Lui-Même démontre par la plus belle des manières qu’il faut plus que compter sur la gent féminine dans le milieu. Enfin, un nouvel aller retour Paris-Bruxelles nous renvoie à Fif, qui nous livre un freestyle de sa plume acerbe pour la 15e.

La suite au prochain épisode…

Réagissez !

commentaires